Qui est il ?

Alain Olivieri est un artiste peintre et sculpteur autodidacte né en 1962, à Saint Symphorien d’Ozon.  C’est à Marseille qu’il grandit et passe une grande partie de son enfance dans le quartier de Saint Barnabé. Tous les jours, pour se rendre à l’école, il passait par la rue Montaigne, devant le magasin du père de l’artiste peintre « Georges BRIATA », ou ses œuvres étaient exposées. C’est à ce moment qu’il développe une véritable passion pour la peinture, sans pour autant la mettre en œuvre.

A l’âge de 18 ans, Alain vient vivre en Corse, à Ajaccio, afin de retrouver ses origines. 

Il a commencé sa carrière professionnelle comme cuisinier, un métier de création.
En 1997, il intègre le Médico-social où il œuvre en tant qu’éducateur technique, spécialité cuisine auprès de personnes adultes en situation de handicap. Un milieu, où il est très important de réveiller l’imagination, l’anticipation, l’interprétation, la sensibilité. La cuisine se transforme en véritable atelier de créativité.
Pour des raisons personnelles, il a dû quitter le monde du handicap.

 

gaia

La Peinture

Aujourd’hui, Alain Olivieri est un artiste peintre et sculpteur professionnel, autodidacte. 

En ce qui concerne sa démarche artistique, tout a débuté en 2000. A ce moment-là, il a eu besoin de ressentir de nouvelles sensations, de quitter le monde de la cuisine et de s’exercer à d’autres créations.

Ses premières œuvres ont été guidées par l’art figuratif. Ce fut un temps d’apprentissage. Pendant toute cette période, il s’est exercé à recopier des toiles, à apprendre à mélanger les couleurs, les perspectives. Les années passant, l’artiste s’est mis à peindre ses propres œuvres.

Depuis 2010, Alain est attiré par la matière et il s’est orienté vers l’art abstrait. Influencé par Picasso, Dali, Soulages, il aime jouer avec les couleurs, les matières, les textures, les formes, le but étant de retranscrire son ressenti, ses émotions et de transmettre des messages. 

Quand une idée ou une pensée lui traverse l’esprit, il ne lui reste plus qu’à se mettre en action pour donner vie à cette vision.

La sculpture

En 2020, le Coronavirus et le confinement arrivent. Alain ressent le besoin de se réinventer. La sculpture s'impose comme une évidence, une envie, un désir de toujours. Et cela devient une révélation. 

N’ayant pas de four de cuisson, il opte pour l’argile sans cuisson, mélangé avec de la résine. Cette nouvelle passion lui permet de s’évader, de s’apaiser et de rentrer dans sa bulle.

Son travail de sculpteur est influencé par des artistes comme Marc Petit, Gabriel Diana, Giacometti, Pablo Picasso.

Toutes ses sculptures sont des pièces uniques, incrustées sur de la roche corse ou du bois flotté. Afin de garder une part de mystère et de rêve, ses œuvres n’ont pas de visage, les corps sont sans forme et ondulés. Son travail est également influencé par des faits réels, auxquels se mélange une part de rêve. Il appartient à chacun de s'approprier ses perceptions.

Ses sculptures traduisent et amplifient les ressentis qui le portent et qu’il veut transmettre.

Plus Jamais ça

La citation qui explique pourquoi et comment Alain est arrivé à la photographie abstraite.

« Je photographie ce que je ne désire pas peindre, et je peins ce que je ne peux pas photographier. »


Man Ray

(Peintre et Photographe Américain . 1890/1976)

8AD7C55F-7582-47F5-9446-2C91331C1B492021

La Photographie Abstraite